Balade à Figeac

Balade à Figeac

Tout d’abord, où se trouve Figeac?

Figeac est situé dans le département du Lot, collé à l’extrémité Est entre l’Aveyron et le Cantal. Logée dans la vallée du Celé, Figeac est au milieu de diverses régions empruntes d’une culture forte et de terroirs diversifiés, ce qui a permit à cette ville de varier ses productions agricoles et d’avoir un rôle majeur dans les productions maraîchères et diverses foires en tout genre.

Tous les samedis sur les places Barthal, Vival, Carnot, Champollion et de la République s’installe un marché gigantesque qui s’étale des les rues de la ville. Tous les premiers mardis du mois pendant l’été c’est une immense foire qui prend ses aise dans la vieille ville. Nous pouvons retrouver quelques spécialités comme la noix du Quercy, la truffe du Quercy, le veau d’Aveyron, l’eau de noix (spécialité aveyronaise de spiritueux, un délice pour bien terminer le repas). Pour manger, pas de chichis on s’installe tranquillement dans des petites échoppes autour du marché ou sur les terrasses des cafés traditionnels. On déguste avec plaisir quelques spécialités de la région comme:

  • l’estofinado qui est un plat composé de deux poissons; la morue et le cabillaud avec des pommes de terres, des oeufs, du persil et de l’huile de noix (je recommande!)
  • Le mourtaryol est une sorte de pot-au-feu traditionnel de Rouergue, la base est un bouillon de poule auquel on ajoute de la queue de boeuf, un talon de jambon et des légumes. Ce plat est servi sur une large tranche de pain passée au four.
  • La pascade est un mélange de crêpe et d’omelette, il n’y a que des oeufs battues et de la farine. On la trouve parfois agrémentée de crème ou de lait et on peut la manger comme salée comme sucrée.

Pour digérer je vous conseille de visiter la vieille ville qui s’articule autour de l’ancienne abbaye médiévale. Figeac a réussi à conserver ses vieilles bâtisses, dans le centre il n’y a aucun nouvel immeuble ou construction récente. Il n’y a que de belles et anciennes maisons médiévales aux douces couleurs orangées. Mais Figeac est également une ville culturelle qui à vu naître l’égyptologue François Champollion. Son ancienne maison est devenue aujourd’hui un musée très important dans l’histoire des écritures du monde.

Personnellement j’ai beaucoup aimé cette ville. Elle est restée comme suspendue dans le passé. J’ai aimé me balader pendant des heures, me perdre dans les rues pavées, m’arrêter à pleins de cafés différents. Je ne me suis pas sentie comme une simple touriste dans cette ville magique, mais témoin d’un autre temps. Cette ville m’a fait voyager dans le temps.

J’y suis restée trois jours en février dernier. J’ai dormi dans une magnifique chambre d’hôte, située au coeur de la ville médiévale et à 1km de la gare (parfait pour les voyageurs qui ne possèdent pas de voiture comme moi). Charmante bâtisse, j’ai particulièrement apprécié la décoration raffinée des chambres. Il y a très peu de chambres, ce qui permet d’avoir beaucoup plus d’intimité et de se sentir comme à la maison. Mention spéciale pour le petit déjeuner préparé par nos charmants hôtes, délicieux et copieux !

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *